EN FRANCE

Comment survivre aux bouchons sur la route des vacances ?

Voici venir le temps des vacances… et avec lui les inévitables bouchons si l’on prend la route un jour de grands départs. On le sait par avance, on se promet de rester calme quoiqu’il arrive et pourtant on se sent à un moment ou un autre sur le point de craquer. Avant d’en arriver au stade de l’insulte à « l’abruti de devant qui n’avance pas » (en perdant de vue que ledit abruti aimerait bien progresser lui aussi !), il est bon de prévoir diverses occupations qui nous permettront de prendre notre mal en patience.

En profiter pour découvrir le patrimoine régional

Certaines autoroutes étant déjà chargées tout au long de l’année, elles se retrouvent carrément saturées lors des départs en vacances et il arrive un moment où la meilleure solution est d’en sortir. Je pense plus précisément ici à l’A7, dite autoroute du soleil, particulièrement au niveau de la vallée du Rhône qui peut voir des centaines de kilomètres d’embouteillages au cours de certaines périodes. Il ne s’agit donc plus ici de s’occuper dans les bouchons mais plutôt de les contourner ou de leur laisser le temps de se résorber en se livrant à la visite de lieux intéressants.

Puisque nous sommes sur l’A7 et ses abords, restons-y pour signaler quelques sites ou monuments valant le détour : le théâtre antique de Vienne, le Palais Idéal du Facteur Cheval à Hauterives, la Ferme aux crocodiles à Pierrelatte ou le théâtre antique d’Orange. Bien sûr la liste est loin d’être exhaustive et le choix de cette autoroute n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. A noter également que cette alternative est tout aussi valable lors de bouchons sur une route nationale.

Organiser des jeux pour faire passer les bouchons

Les bouchons sont déjà pénibles pour les adultes mais pour les enfants c’est un véritable supplice. Tous les moyens sont bons pour les occuper y compris des petits jeux. Il faut juste se rappeler que les petits ayant du mal à se concentrer très longtemps sur la même chose, plusieurs jeux différents doivent être prévus. Petit florilège de ceux qui rencontrent le plus de succès.

. « Le Qui est-ce ? », consistant à trouver l’identité d’un personnage connu ; toutes les questions sont acceptées mais la réponse ne peut être que oui ou non.
. « L’histoire à suivre » : un joueur lance un sujet d’histoire en une phrase et les autres la complètent à tour de rôle en faisant fonctionner leur imagination.
. « Le premier qui trouve » : il s’agit de trouver une voiture présentant une particularité (couleur, nombre de personnes à bord…).
. « Le mot interdit » : on définit un mot simple à ne pas prononcer puis on discute tranquillement. Celui qui prononce le mot interdit a un gage.

Une autre forme de jeu consiste à se mettre tous à chanter, de préférence très fort et toutes vitres ouvertes. J’ai ainsi le souvenir d’un trajet où nous étions 5 ou 6 voitures dont tous les occupants ont chanté en canon sur plusieurs kilomètres.

Faire une pause casse-croûte

Pour le déjeuner, deux possibilités existent : le pique-nique ou le restaurant. Dans le premier cas vous n’êtes pas tributaires des horaires de service, ce qui signifie que vous pouvez faire la pause à n’importe quel moment. Il suffit simplement de trouver une aire d’autoroute agréable, de préférence équipée de jeux si vous voyagez avec des enfants. Comme l’air de Jugy par exemple : avec ses petits champignons qui plairont à Tom et Louis. Si vous optez pour le déjeuner au restaurant, joignez donc l’utile à l’agréable en dégustant des spécialités régionales : la découverte du patrimoine culinaire fait aussi partie du tourisme.   

La pause casse-croûte ne se limite pas au déjeuner. Elle peut intervenir dès que vous ressentez le besoin de vous extraire de la cohue de véhicules qui vous entoure. En l’occurrence il peut s’agir d’une pause café ou d’une pause pipi, l’essentiel étant de vous dégourdir les jambes. Et si le bouchon est tel que plus rien n’avance, parions que vous ne serez pas les seuls à couper le moteur et à descendre de voiture : on a déjà assisté à des parties de cartes s’engageant entre plusieurs automobilistes tout en partageant joyeusement petits gâteaux et boissons fraîches ! plutôt pas mal pour faire de belles rencontres.

Par temps de canicule, les bouchons deviennent vite quelque chose d’infernal et quelques précautions et astuces s’imposent dans ce cas. D’abord il faut éviter de trop surcharger l’habitacle afin que la circulation d’air puisse se faire sans encombre. Des films solaires ou des pare-soleil à l’arrière du véhicule atténuent la chaleur. Ne pas oublier non plus de se munir de brumisateurs et de bouteilles d’eau dans des sacs isothermes ou des glacières. Les bouchons sont déjà une plaie en eux-mêmes, il est donc inutile d’aggraver la situation en risquant la déshydratation ou le coup de chaleur.

Auteur : Isabelle Cazanove.

Sources images : Embouteillages – Huffingtonpost

Laissez un commentaire

Les Grandes Vacances