Activités manuelles

Petit dictionnaire pour comprendre ses petits-enfants (Part I)

Le vocabulaire de la nouvelle génération nous donne du fil à retordre ! Les jeunes ont créé leur propre dictionnaire, comment le déchiffrer ?

Le vocabulaire de la nouvelle génération nous donne du fil à retordre ! C’est un fait : les jeunes ont créé leur propre dictionnaire, et il vous semble d’ailleurs parfois difficile de comprendre le petit dernier de la famille. Pas de panique, voici un dictionnaire à emporter partout pour déchiffrer leur signification.

Pas besoin d’apprendre un nouvel alphabet ou de ressortir le Bescherelle car malgré tout ils ont gardé une certaine discipline dans leur langage Effectivement pour la plupart ce sont des mots issus de la langue anglaise, ou bien des mots dits à l’envers (c’est le fameux langage « verlan »). D’autres expressions par contre ont besoin d’être déchiffrées.

Exemple n°1 : Changer le sens d’un mot.

Vous recevez vos petits-enfants à la maison, et l’un vous dit « viens ! On s’arrache mamie ». Le verbe arracher dans leur langage signifie « partir », il a donc voulu vous dire « viens mamie, partons ». Vous l’avez compris ils détournent la signification de certains mots et leur en donne une toute autre définition.

Exemple n°2 : Parler anglais et verlan en une seule phrase.

Un jeune vous explique qu’il prépare son anniversaire avec ses copains, il vous dit « c’est chanmé, je fais une teuf pour mon birthday, je kiffe grave, il y aura plein de meufs ». Le mot « chanmé » est l’envers de « méchant », dans leur jargon cela veut dire « c’est bien ! », Les termes « teuf » et « meuf » sont également traduits à l’envers, c’est-à-dire « fête » et « femme ou fille ». Il a utilisé le mot anglais « birthday » pour dire « anniversaire », il s’agit de la traduction pure et dure de l’anglais vers le français. Et enfin « je kiffe grave », vient du verbe « kiffer » traduit dans le langage usuel par « aimer ». Maintenant vous pouvez traduire sa phrase : « c’est bien, je fais une fête pour mon anniversaire, j’adore car je vais pouvoir inviter des filles ». Bien entendu, il s’agit là d’une phrase particulièrement complexe, ne vous inquiétez pas ils ne parlent pas tout le temps comme cela non plus.

Exemple n°3 : User du verlan à tout bout de champ.

Beaucoup de mots sont ainsi inversés et donnent l’occasion aux jeunes de posséder leur propre langage. Vous demandez de l’aide à une personne pour sortir votre chien, mais les adolescents ne le prononcent pas ainsi, un chien est dit « iench ». Le mot est de nouveau inversé et lui donne une allure plus rebelle. Un autre mot très connu « relou », vous l’avez deviné sa définition est « lourd ». Finalement le « verlan » est assez simple à adopter et à comprendre lorsque le principe est compris, c’est juste une gymnastique de l’esprit car il suffit de mettre le mot à l’envers.

Exemple n°4 : La langue anglaise détournée par la communauté des jeunes

Les adolescents aiment s’identifier à leurs idoles souvent issues de la catégorie des rappeurs. La musique et les paroles des artistes leurs permettent de s’identifier à eux. Par exemple l’expression « je m’enjaille » a été popularisé par la communauté des chanteurs rappeurs, tel que La fouine : « je m’enjaille et j’y vais », « je me sens bien et j’y vais ». Cette expression « je m’enjaille » est toutefois l’origine de l’anglais « enjoy » et signifie en anglais « apprécier ».

Exemple n°5 : L’art de créer des mots.

Malheureusement le langage des jeunes ne s’arrête pas à ce principe et ne fonctionne pas avec tous les mots. Certaines expressions ont besoin d’une traduction radicale afin d’être comprise. L’expression très connue et populaire « taffer », n’a plus besoin de traduction car il est utilisé par une grande majorité de personnes plus ou moins âgées. Malgré que son origine en soit inconnue, tout le monde (ou presque) sait que cette expression signifie « travailler ». Ce mot est l’exemple parfait et met en évidence que les jeunes ont l’art de créer leur propre mot. La phrase suivante est un peu plus complexe et mérite une traduction « je suis yomb, j’ai perdu mes clés ». Le verbe « yomb » signifie « énerver ». « Je suis énervé, j’ai perdu mes clés ». Beaucoup d’autres expressions existent et méritent une traduction pour comprendre les jeunes d’aujourd’hui. Dans ces cas-là, mieux vaut leur demander directement la signification plutôt que de les regarder comme s’ils venaient d’une autre planète. Votre apprentissage au langage « jeun’s » (jeune) ne fait que commencer et bientôt vous saurez les comprendre et pourrez vous même à votre tour leur apprendre ce qu’est le VRAI français !

 

Source : dictionnaire comprendre petits enfants pinterest

Laissez un commentaire

Les Grandes Vacances