Livres

Les trois livres qu’il faut avoir lu en Mai

En ce mois de Mai, nous vous avons sélectionné 3 livres qui vont vous faire passer un printemps absorbé par leurs intrigues…

Le mois de mai est l’occasion rêvée pour bouquiner : avec ses week-ends à rallonge, vous aurez enfin le temps de vous relaxer et de vous changer les idées avec un bon livre. Pour vous, voici donc une sélection des nouveautés à ne pas manquer. Que vous aimiez les grandes fresques historiques, les comédies policières ou les bons mots d’esprit, vous trouverez forcément votre prochain livre de chevet de Mai !

« Le Dicodard » : pour une bonne crise de rire

Frédéric Dard n’est pas seulement l’un des auteurs contemporains les plus célèbres : c’est aussi une source inépuisable de bonnes répliques. Si vous avez déjà lu un San Antonio, vous vous souvenez certainement de vos crises de rire grâce à son humour ravageur et à son air taquin. Rien que pour vous et vos zygomatiques, Fleuve éditions a eu la bonne idée de regrouper les meilleures citations de Frédéric Dard dans un seul ouvrage, à la manière d’un dictionnaire qui permet de faire le tour de ses pensées devenues cultes.

Le Dicodard vous invite donc à vous délecter de bons mots en tous genres et de réflexions parfois graves, parfois impertinentes, mais toujours drôles. Vous découvrirez entre autre la définition du « baise-main » par Frédéric Dard, plus insolente que délicate ! Un seul conseil : ne lisez pas ce livre en public car vos fous-rires pourraient vous valoir des coups d’œil inquiets de la part de vos voisins.

Infos pratiques :
« Le Dicodard« , textes réunis par Pierre Chalmin.
Fleuve éditions, 19,90€ sur Amazon juste ici.

« Tueuses mais pas trop » : pour succomber à vos pulsions… assassines

Qui n’a jamais rêvé de se débarrasser d’une personne particulièrement désagréable ? Il n’y a pas de honte à l’avouer : ça vous est certainement déjà arrivé ! Avec son nouveau roman, Stéphanie Mesnier déculpabilise ses lecteurs en inventant un club très original et d’utilité publique : des femmes se rassemblent dans un cercle ultra privé, mettant en commun leurs intelligences et leurs compétences pour planifier des assassinats. Mais attention : les personnes visées ne sont pas des anges ! Belle-mère tyrannique, mari monstrueux et autres criminels du quotidien sont la cible de ces Bloody Ladies qui ne manquent pas d’imagination quand il s’agit d’expédier dans l’au-delà les personnes encombrantes.

Avec ce roman, une chose est sûre : vous allez vous amuser ! Cette comédie policière vous invite à passer un bon moment en compagnie des meurtrières les plus sympathiques qu’on puisse imaginer. C’est original, frais, dynamique… La lecture idéale pour un après-midi ensoleillé, bien installé dans votre chaise longue préférée. Mais attention, tout ceci n’est qu’une œuvre de fiction. L’auteure n’est pas responsable des idées que vous pourriez avoir ensuite !

Infos pratiques :
« Tueuses mais pas trop » de Stéphanie Mesnier
Fayard, 18€ sur Amazon par là.

« Toute la lumière que nous ne pouvons voir » : Pour traverser l’histoire en émotion

C’est le livre à côté duquel vous ne passerez pas ce printemps : Toute la lumière que nous ne pouvons voir est un roman américain écrit par Anthony Doerr. Il a déjà remporté le Prix Pulitzer et l’adhésion de plusieurs milliers de lecteurs. Ce roman vous transporte dans le temps, en France pendant la Seconde Guerre Mondiale. Au cœur de l’Occupation, vous allez rencontrer Werner, un jeune homme sans famille, mais doué d’un talent singulier pour tout ce qui touche les transmissions électromagnétiques. Un talent qui va attirer sur lui l’attention de l’armée nazie qui cherche à enrayer les actes de résistance par tous les moyens. Dans l’autre camp, c’est le destin de Marie-Laure qui bascule. Cette jeune fille aveugle tente d’échapper à l’horreur de la guerre en fuyant avec son père. Mais comment échapper à l’Histoire en marche ?

Cette histoire spectaculaire et magistrale déploie une grande fresque historique sous les yeux du lecteur. Vous serez forcément emporté dans le tourbillon de l’Histoire que l’on découvre de façon intime, à travers les yeux des deux personnages principaux. Une lecture qui vous réserve pas mal d’émotions, alors on respire et on retourner à sa lecture calmement…

Infos pratiques :
« Toute la lumière que nous ne pouvons voir« , d’Anthony Doerr
Collection Albin Michel, 23,50€ sur Amazon.

Sources images : Livres et roses – etsy, livres pâquerettes – pinterest, Frédéric dard – vue de Budapest Hongrie, Stéphanie Mesnier – cdcoeurs, livre toute la lumière que nous ne pouvons voir – lecteurs.com, Anthony Doerr – Idaho Statesman.

Laissez un commentaire

Les Grandes Vacances