CINÉMA SORTIES

Les sorties ciné du 6 février

Au programme de cette semaine, la sortie restaurée d’un culte de John Cassavetes, le courage d’un père face à la dépendance de son fils, les nouvelles aventures de Harold et son dragon ou encore le périple glacial de Mikklesen.

ARCTIC de Joe Penna

En Arctique, la température peut descendre jusqu’à moins –70°C. Dans ce désert hostile, glacial et loin de tout, un homme lutte pour sa survie. Autour de lui, l’immensité blanche, et une carcasse d’avion dans laquelle il s’est réfugié, signe d’un accident déjà lointain. Avec le temps, l’homme a appris à combattre le froid et les tempêtes, à se méfier des ours polaires, à chasser pour se nourrir… Un événement inattendu va l’obliger à partir pour une longue et périlleuse expédition pour sa survie. Mais sur ces terres gelées, aucune erreur n’est permise…

Mads Mikklesen qui est également à l’affiche de Polar sur Netflix, a donné de sa personne sur le tournage. Plus de 16 heures dans le grand froid par jour, permettent de rendre compte d’une expérience humaine incroyable dans ce désert blanc aussi beau que dangereux.

LA FAVORITE de Yorgos Lanthimos

Début du XVIIIème siècle. L’Angleterre et la France sont en guerre. Toutefois, à la cour, la mode est aux courses de canards et à la dégustation d’ananas. La reine Anne, à la santé fragile et au caractère instable, occupe le trône tandis que son amie Lady Sarah gouverne le pays à sa place. Lorsqu’une nouvelle servante, Abigail Hill, arrive à la cour, Lady Sarah la prend sous son aile, pensant qu’elle pourrait être une alliée. Abigail va y voir l’opportunité de renouer avec ses racines aristocratiques. Alors que les enjeux politiques de la guerre absorbent Sarah, Abigail quant à elle parvient à gagner la confiance de la reine et devient sa nouvelle confidente. Cette amitié naissante donne à la jeune femme l’occasion de satisfaire ses ambitions, et elle ne laissera ni homme, ni femme, ni politique, ni même un lapin se mettre en travers de son chemin.

Ce film est d’ores et déjà multi-nommé aux Oscars. Olivia Coleman a pour sa part gagné le Golden Globe de la meilleure actrice il y a quelques semaines.

DRAGONS 3 Le monde caché de Dean DeBlois

Harold est maintenant le chef de Berk au côté d’Astrid et Krokmou, en tant que dragon, est devenu le leader de son espèce. Ils réalisent enfin leurs rêves de vivre en paix entre vikings et dragons. Mais lorsque l’apparition soudaine d’une Furie Eclair coïncide avec la plus grande menace que le village n’ait jamais connue, Harold et Krokmou sont forcés de quitter leur village pour un voyage dans un monde caché dont ils n’auraient jamais soupçonnés l’existence. Alors que leurs véritables destins se révèlent, dragons et vikings vont se battre ensemble jusqu’au bout du monde pour protéger tout ce qu’ils chérissent.

A partir de 6 ans, Dragon 3 est le dernier opus de la saga. On y retrouve Harold et Krokmou, amis sincères qui doivent pourtant chacun poursuivre leur propre développement. Un bon film d’aventure pour toute la famille servi par les studios DreamWorks.


MY BEAUTIFUL BOY de Felix Van Groeningen

Pour David Sheff, la vie de son fils, Nicolas, un jeune homme billant, sportif, à l’esprit vif et cultivé, était déjà toute tracée : à ses 18 ans, Nic était promis à une prestigieuse carrière universitaire. 
Mais le monde de David s’effondre lorsqu’il réalise que Nic a commencé à toucher à la drogue en secret dès ses 12 ans. De consommateur occasionnel, Nic est devenu accro à l’héroïne et plus rien ne semble possible pour le sortir de sa dépendance.
Réalisant que son fils et devenu avec le temps un parfait étranger, David décide de tout faire pour le sauver. Se confrontant à ses propres limites mais aussi celles de sa famille.


Adapté du livre Beautiful Boy: Le voyage d’un père à travers la dépendance de son fils , ce film confirme le talent et le potentiel dramatique de Steve Carell aux côtés du jeune mais non moins touchant Timothée Chalamet, nommé l’année dernière aux Oscars pour Call Me By Your Name de Luca Guadagnino. Le film comporte des scènes pouvant choquer le jeune public.

LOVE STREAMS de John Cassavetes

En amour, Sarah est passionnée, jalouse et possessive. Se sentant trahie par son mari et sa fille, elle débarque chez Robert, riche écrivain accro à la débauche, alors que le fils de ce dernier vient de lui être confié. Dès qu’il la reconnaît, il se jette dans ses bras. Leur amour mutuel réussira-t-il à les apaiser ?

Le culte de Cassavetes sort en version restaurée sur les écrans. L’occasion de voir un duo irrésistible, dans un des derniers films du réalisateur.

Laissez un commentaire

*