Loisirs SORTIES

Le Futuroscope ouvre ses portes le 9 février pour sa nouvelle saison

Inauguré en 1987, le Futuroscope est aujourd’hui un incontournable du loisir familial en France, fort d’un développement axé sur les nouvelles technologies, les sciences et la découverte. Situé dans le département de la Vienne, le parc ouvrira ses portes de nouveau le 9 février prochain.

Metteur en lumière : Frédéric Casanova (Scénographie : Atelier FCS).

Le parc est une destination phare pour beaucoup de visiteurs qui viennent du monde entier, fréquenter un parc qui se positionne sur les innovations technologiques poussées et l’engagement dans un futur ou dès le plus jeune âge on peut avoir un rôle. Pour cela, le Futuroscope est un des premiers parcs familiaux de France en terme de fréquentation, dont 65% sont des familles. L’année 2017, le parc enregistrait 2 millions de visiteurs. Cette année, il ouvre ses portes le 9 février et proposes quelques nouveautés dans sa programmation. Celles-ci sont annoncées par Rodolphe Bouin, qui a pris ses fonctions de directeur général du parc l’année dernière, succédant à Dominique Hummel.

Cap sur le loisir responsable

Au programme tout d’abord, un engagement plus important dans les préoccupations environnementales. Ainsi, le parc espère réduire sa consommation énergétique et avoir davantage recours aux énergies renouvelables. Il envisage d’obtenir la certification ISO 50 001 et souhaite réduire en 4 ans de 20% sa consommation. La consommation de l’eau serait également amenée à réduire, via une sensibilisation aux personnels de restauration mais aussi par le choix de végétaux à faible besoin.
Côté fun, le parc se dote de deux nouvelles attractions majeures. Planet Power réalisé par Pascal Vuong et Ronan Chapalain, retrace l’histoire des pionniers de l’électricité à travers l’aventure du Solar Impulse. Le film de 22 minutes sera présenté en 3D. Il est à noté que le mois de février verra également l’exposition photographique L’oiseau des mers et l’oiseau solaire qui présentent les photos de Francis Demange sur des textes de Hervé Bonnot. L’exposition traite de l’aventure du Solar Impulse de Bertrand Piccard croisée à celle de l’Hydroptère d’Alain Thébault.
En avril arrivera la mini-ville de Futuropolis, un monde pour les enfants qui proposera 21 installations leur permettant dans une « bienveillance écologique » d’incarner les métiers et les changements qu’ils voudraient voir pour demain. Le tout se veut clairement familial et accessible aux enfants comme aux jeunes adolescents.

Des incontournables toujours au rendez-vous  

Mais il se peut que le Futuroscope tienne déjà une place particulière dans votre cœur, notamment par les incontournables qui ont fait son succès. Parmi eux, Dans les yeux de Thomas Pesquet sorti en 2018, un film de 25 minutes diffusé en IMAX Laser 4K, qui propose une plongée de l’entraînement au départ pour la Station Spatiale Internationale de l’astronaute ou encore L’extraordinaire voyage, inspiré par le Voyage autour du monde en 80 jours de Jules Verne.

La programmation de 2020 ne sera pas en reste. Rodolphe Bouin a annoncé que le parc s’était lancé dans le chantier d’une attraction qui proposera un maximum de sensation. Décrite comme une « attraction de rupture » c’est ici le plus gros investissement dans l’histoire du parc depuis Danse avec les robots dont les chorégraphies de la première version en 2006 étaient signées Kamel Ouali.

Vue d’ensemble, vue aérienne du Parc du Futuroscope.



INFOS PRATIQUES:
Billet 1 jour: 37e
Billet Parc + Hôtel: 49e

Laissez un commentaire

*