Non classé

Qu’est-ce que le prélèvement à la source ?

Déjà adopté par de nombreux pays à travers le monde, le prélèvement à la source est un sujet en vogue sur le territoire français en ce moment. C’est d’ailleurs l’une des promesses de François Hollande lors de sa campagne en 2012. En fait, il s’agit d’un nouveau mode de recouvrement qui consiste à retenir directement la part imposable sur le salaire de chaque contribuable. À l’heure actuelle, les contribuables français sont tenus dans l’obligation de déclarer leurs revenus de l’année précédente au fisc. L’inconvénient notable c’est le décalage d’un an entre le moment de paiement de l’impôt et la situation financière du contribuable. Le prélèvement à la source a l’avantage d’être toujours en adéquation avec la situation personnelle de chaque contribuable. Lorsque vous êtes prélevé à la source, vous n’avez plus besoin de faire une déclaration de vos revenus au fisc. C’est votre employeur, votre banquier ou votre caisse de retraite qui prend en charge le versement du montant imposable au Trésor public.

 

Retenue à la source, ce sera en 2018

Cette réforme a été annoncée par le ministre des Finances le mercredi 17 juin 2015. La retenue à la source sera pleinement effective et irréversible à compter du 1er janvier 2018 selon Michel Sapin. La mise en place de la réforme sera engagée en 2016. En tant que contribuable, vous paierez donc vos impôts sur le revenu de 2016 en 2017. À partir de janvier 2018, vos impôts seront prélevés directement sur vos revenus.

 

2017 serait-il donc une « année blanche » ?

Vu le décalage d’un an en matière de paiement de l’impôt, il est tout à fait normal de penser que 2017 serait une année blanche. En réalité, le cadeau promis par le gouvernement ne change pas grand-chose pour les contribuables. Même si vos revenus de 2017 ne sont pas imposables, vous payerez toujours vos impôts sur le revenu de 2016. En revanche, le compte de l’État sera vide en 2017 puisqu’il n’y aura pas de recette fiscale.

 

Quelles sont les conséquences du prélèvement à la source ?

Puisque la part imposable est retenue directement sur les revenus, les contribuables n’auront plus à payer d’un seul coup leurs impôts à la fin de l’automne. Le revenu mensuel serait donc moins élevé. Par ailleurs, la mise en place du prélèvement à la source augmente encore plus les charges des entreprises, car elles doivent collecter les impôts de leurs salariés. Du côté des travailleurs indépendants, la retenue à la source pose de problème puisque leurs revenus sont difficilement compatibles à cette réforme. Pour les associations, l’année blanche signifie réduction des dons. Il convient de souligner qu’une part des dons versés aux associations est issue des impôts sur le revenu. Cependant, il ne faut pas nier les avantages offerts par cette réforme. Avec un tel système, l’impôt prend en compte l’évolution des revenus : chômage, retraite, divorce, etc. Ainsi, il n’y aura plus de mauvaises surprises qui résultent du décalage d’un an.

 

Sources images : déclaration impôt – France tv info.

Laissez un commentaire

*