Non classé

2017 sera-t-elle une « année blanche » côté impôt ?

C’est confirmé ! La mise en place du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu a été annoncée par François Hollande le dimanche 10 juin et par Michel Sapin le mercredi 17 juin 2015 lors du Conseil des ministres. Cette réforme est « irréversible » a précisé le ministre des Finances et sera appliquée à partir du 1er janvier 2018. Pour cela, le gouvernement n’a que deux solutions : double imposition ou année blanche. Vu le système actuel, le contribuable doit donc acquitter son impôt sur le revenu de l’année précédente et en même temps l’impôt sur le revenu de l’année de transition, ce qui est tout simplement impensable. Jusqu’à maintenant, l’année blanche est la solution adoptée par le gouvernement. Cela signifie que les revenus de 2017 ne seront pas imposables.

 

Année blanche : est-ce vraiment un cadeau fiscal pour les contribuables ?

Selon le gouvernement, 2017 serait bel et bien une année blanche en termes d’impôt sur le revenu. Cependant, il faut faire attention au malentendu. Même si vos revenus ne sont pas imposables au cours de l’année de transition, cela ne signifie en aucun cas que vous ne payez pas d’impôts. La seule chose que l’on puisse dire c’est que le fisc n’est pas en mesure de faire des miracles, malgré sa bonne volonté. Il ne faut pas oublier non plus le décalage d’un an en ce qui concerne le paiement de l’impôt sur le revenu. De ce fait, vous acquitterez l’impôt sur vos revenus de 2016 en 2017. L’avantage de cette réforme c’est que vous n’aurez plus à verser vous-même la part imposable sur votre salaire dès qu’elle sera effective en janvier 2018. Son versement sera à la charge d’un tiers qui pourrait être votre employeur, votre banque ou encore votre caisse de retraite.

 

Qu’en est-il du montant à payer avec cette réforme ?

Un autre avantage offert par le prélèvement à la source c’est que l’impôt sera prélevé en fonction du revenu du contribuable. Ceci étant dit, si vos revenus entre 2017 et 2018 sont à la hausse, vous acquitterez un montant un peu plus élevé. Dans le cas contraire, si vos revenus sont à la baisse, vous paierez moins. Du côté de l’Etat, les rentrées fiscales augmenteront en période de croissance des revenus. Par ailleurs, 2017 pourrait être une occasion pour certaines personnes d’améliorer leur fiscalité en redoublant d’effort afin de gagner davantage des primes, des plus-values, etc.

 

Rien à perdre et à gagner pour les personnes non imposables

Cette année blanche profiterait bien entendu aux gros contribuables, mais également à leurs héritiers. En revanche, les individus non imposables au cours de l’année de transition ne trouvent aucun intérêt. Les contribuables qui sont encore loin de la retraite et qui voient leurs revenus à la hausse peuvent enregistrer une perte en acquittant des impôts plus élevés une année d’avance. Néanmoins, cette perte serait comblée au fur et à mesure des diminutions de leurs revenus.

 

Sources images : déclaration impôt – tendance France.

Laissez un commentaire

*