Culture High-Tech

Rendre la parole grâce à l’Intelligence Artificielle

Une équipe de l’Institut Zuckerman de l’université de Columbia à New York développe actuellement un dispositif permettant aux personnes privées de parole de pouvoir communiquer grâce à une voix robotique qui traduirait leurs pensées.

Dans le film Transcendance de Wally Pfister, un scientifique réussit à transférer son cerveau dans un super ordinateur afin de continuer à communiquer. Sans en être là aujourd’hui de belles avancées ont récemment eu lieu au sein de l’université de Columbia, rendues possibles par l’équipe du docteur Nima Mesgarani comme l’a rapporté Scientific Reports hier.

Objectif: reconnecter les proches

L’ensemble de l’équipe travaille à rendre intelligible et à verbaliser les réactions du cerveau lorsque celui-ci est en train de réfléchir à une formulation, parler ou écouter. A l’aide de l’intelligence artificielle, il serait donc possible d’exprimer ce que l’on ne peut dire par la parole. Le tout, au moyen d’une voix robotique. Cette technologie révolutionnaire et ambitieuse permettrait à de nombreuses personnes paralysées ou ayant subi un choc traumatique de pouvoir s’exprimer de nouveau et d’interagir avec leurs proches. L’objectif déclaré est de pouvoir reconnecter les familles et surmonter certains drames.

Parler est beaucoup plus rapide que taper sur un clavier

Pour ce faire, les scientifiques ont eu recours à des patients traités pour épilepsie sur qui les médecins avaient déjà posé des électrodes dans le cadre de leur traitement. Les électrodes posés l’ont donc été de manière limitée dans le temps mais l’équipe de Mesgarani espère voir cette technologie devenir permanente pour limiter au maximum l’inconfort des patients. Ils ont ensuite mis sur écoute l’activité du cerveau de ceux-ci en leur faisant écouter des phrases et des chiffres. Le spectrogramme a ensuite été traduit par un vocodeur -dispositif qui traite le signal sonore- puis nettoyé et analysé par un algorithme informatique déjà entraîné à reconnaître le langage et de nombreuses formulations. Le tout a donné une verbalisation par voix robotique compréhensible par 75% des personnes interrogées pour l’étude.

L’équipe espère désormais pouvoir traduire des phrases plus compliquée pour couvrir le maximum de situations possibles. « Il s’agit de la même technologie que Siri chez Apple ou Echo chez Amazon qui permettent de donner une réponse verbale à nos questions » a déclaré Mesgarani. Le tout pourrait permettre de communiquer de manière beaucoup plus intuitive qu’en ayant recours à un clavier comme c’est actuellement le cas pour de nombreuses personnes dans le monde.

Laissez un commentaire

*